Shutter island de Dennis Lehane.

Publié le par Tine

Shutter Island, dans les années cinquante aux Etats-Unis, est un îlot qui abrite un hôpital psychiatrique pour  des patients qui souffrent de troubles mentaux graves et particulièrement violents .Les marshall Teddy Daniels et Chuck Aule arrivent en ferry pour mener une enquête sur l’évasion d’une patiente schizophrène et infanticide . Mais comment peut-on s’échapper d’une cellule, d’autant qu’elle sera retrouvée vide mais fermée à clé de l’extérieur…
Plus que le suspense, la fièvre et l’angoisse, ce roman vous plonge dans une atmosphère qui vous met mal à l’aise, car en fait le but de l’histoire n’est pas une banale enquête mais une immersion totale dans la folie.
« Le fou nie la folie
Bob nie
Donc Bob est fou »
Dixit le Docteur Cawley.
Lorsque le traumatisme est trop insupportable, le cerveau élabore un délire parfois très sophistiqué, comme dans ce livre, pour échapper à la cruauté de la vie. Le schéma est si parfait et si crédible qu’il arrive que personne ne s’en aperçoive .Dennis Lehane, par l’intermédiaire de ce roman, nous amène à réfléchir sur la fonction du cerveau. Il vaut mieux parfois vivre dans son délire, et sombrer dans la folie plutôt que de voir la réalité en face car à ce moment là on n’y survivrait pas. Comme c’est un roman, bien sûr, le patient est gravement atteint et dangereux pour lui-même comme pour les autres , mais dans la vie quotidienne combien de personnes croisons-nous qui vivent dans leur délire , leur mythomanie, leurs petites histoires qui leur permettent de vivre , car la réalité est tout autre ! Les capacités du cerveau me fascinent, la fonction du délire particulièrement. C’est un peu comme si notre cerveau venait à notre secours et pourtant le délire mène invariablement à la recherche de la vérité. Mis au pied du mur, soit la personne retrouve sa lucidité et se bat pour vivre avec ses cicatrices, ses remords, sa culpabilité, soit elle met fin à ses jours, soit elle plonge définitivement dans la folie ! Le roman se situant dans les années cinquante, les tentatives de certains médecins sont expérimentales. On assiste à l’évolution de la psychiatrie, lente certes, le passage des électrochocs, aux soins médicamenteux accompagnés de mise en situation et de jeux de rôles. Mais les techniques barbares extrémistes existent encore dans l’île, comme la chirurgie du cerveau… Il faudra encore bien des années pour abandonner ces techniques.
En refermant ce livre, je me suis dit que, finalement, j’étais née à la bonne époque, vous imaginez une Tine lobotomisée comme Jack Nicholson dans vol au dessus d’un nid de coucou ?
Article rédigé sur la musique obsédante de Furyo !!!!

 cliquez sur l'image

Commenter cet article

Killroy 16/01/2007 14:17

Coucou toa ! J'ai adoré ce livre... A la fin tu te reprends tout dans la tronche il te fait réfléchir sur ta  propre perception des choses... Epoustouflant !

krybaby 15/01/2007 15:21

furyo .........................ha tout une époque !! bizzzzzzzzzzz ma tine!!!

Tine 15/01/2007 17:28

ouiiiii j'adore bisous mon Kryyyyyyyyyyyyyy

Milady 15/01/2007 12:19

YOUPI ÇA Y EST C'EST FINI LE BOULOT JE SUIS EN VACANCES !!!Et dans deux jours je vais commencer à m'ennuyer...Bisous ma Tine !

Tine 15/01/2007 17:27

Mais non tu as ton blog ! lol bisous Milady

soleil51:0010: 14/01/2007 21:38

  Gros bisous  cairotes ! !     @nne marie

Tine 15/01/2007 17:27

bisous bisous

Jeannot 14/01/2007 11:19

Bonjour Tine,
Je découvre ton blog, à l'instant et je l'aime bien. Je reviendrai le voir, dès que possible.
Tu veux bien ?
Bises à toi, Tine.
Jeannot

Tine 15/01/2007 17:26

Comme tu veux jeannot tu es ici chez toi! bisous