72 h chrono.

Publié le par Tine

 

 

72 heures après la dernière cigarette :

 

 

Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà.

 

 

Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée.

 

 

Le goût et l’odorat s’améliorent.

 

 

Les terminaisons gustatives commencent à repousser.

 

 

Les bronches commencent à se relâcher.

 

 

Respirer devient plus facile…

 

 

 

 

 

 

 

Non, je ne suis pas dans la matrice, je suis bien dans le monde réel, et même si cela ressemble à une mission impossible, c’est vrai…. I just do it !

 

 

Wahou ! 72 heures sans toucher une clope et que de bonnes choses à lire dans mon petit fascicule.

 

 

Hummm ! Je me disais bien que ça me chatouillait au bout de la langue, ce sont les terminaisons qui repoussent, c’est vrai que ma pizza maestro avait meilleur goût ce soir.

 

 

Quand je pense à mes petits poumons en train de se décrasser, je visualise le mucus POUAH ! La graisse marron de fumée BEURK !

 

 

J’ai les branchies qui frétillent (je suis du signe des poissons), le monoxyde de carbone se remplace par de l’oxygène.

 

 

Mes naseaux frémissent au moindre parfum et m’avertissent quand il est temps de changer la litière du chat. Le bonheur, quoi !

 

 

 

 

Mais tout cela, à quel prix ? Insomnies, perte d’appétit (je ne fais pas comme tout le monde !) et une MEGA ENVIE DE TIRER UNE TAFFFF.

 

 

 

 

Mais bon, je reste zen, je fais une respiration ventrale profonde et ça passe. Quand je vois les efforts de mes amis fumeurs pour ne pas fumer devant moi, je dois dire que je suis admirative et surtout très touchée par leur geste. Merci ma Yaya, merci mon Patou, c’est vrai que vous me faites pitié quand je suis bien au chaud dans la voiture et que vous fumez votre clope vite fait en plein vent,sous la pluie, surtout que c’est TA voiture, ma Yaya. Et mon Ron, qui n’arrête pas de me montrer son paquet en me disant « regarde j’en ai fumé qu’une depuis ce matin »

 

 

 Ah quelle belle brochette d’amis j’ai là !

 

 

 

 

C’est tout un tas de petites choses qui font qu’on se dit je vais y arriver même la caissière du magasin où l’on farfouille avec qui je me suis tapé un délire sur un briquet géant en forme de cigarette. Fou rire assuré avec la Yaya qui n’attendait q’une seule chose sortir du magasin pour en griller une… et oui, je me rends compte tout de même que je peux passer plus de temps dans une boutique ou un lieu public sans stresser parce qu’il n’y a pas de cendrier, je peux sortir les mains dans les poches, là c’est le week-end les tabacs peuvent fermer je n’en ai que faire…

 

 

 Mais le plus réconfortant ce sont mes trois enfants qui me lancent des regards complices et qui sont heureux, d’une part de ne plus être enfumés, mais aussi libérés de la crainte de voir leur Mum malade.

 

 

Autrement dit, je suis vraiment condamnée à ne plus fumer, dans le cas contraire je devrais changer d’identité, émigrer en Australie et ne plus jamais toucher à un ordinateur. Cruel dilemme !

 

 

 

 

*Je tiens à préciser que je tire mes informations du petit fascicule de tabac info service, pour en savoir plus http://www.tabac-info.net

 

 

 

 

Publié dans Tabacco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Misfit 09/03/2007 15:25

36 heures pour moi seulement, je te lis et je croise les doigts. ;-)
Bises !!
 

Naberius 23/05/2006 23:20

Merci de ton passage sur mon blog. Bien ton blog sur le tabac, dur dur de stopper. j'en sais quelque chose.Bonne continuation et bon courage pour l'abstinence.

Tine 23/05/2006 23:39

Merci pour le compliment ! Je vois que t u es passé par les mêmes tourments que moi et bien j'espère qu'au moins tu as tenu le coup...
xoxo