La rupture.

Publié le par Tine

 

 

 

 

 

 

27années d’amour passionné, de ruptures, de retrouvailles…  Je t’ai rencontrée j’avais quinze ans, une étreinte furtive dans un couloir du lycée. Tu ne m’as pas vraiment impressionnée, c’était plus l’intérêt de te fréquenter, comme les copines, tu avais plutôt bonne réputation à l’époque, et un léger parfum de menthe très séduisant qui coupait le souffle pour une novice comme moi.

Cinq ans plus tard, l’amour, le vrai, la passion. Comment avais-je pu vivre sans toi ! Tu me réconfortais, tu me stimulais, tu m’apaisais tour à tour. Tu étais toujours là pour moi, mon amour, mon amie… Nous en avons vécu des bonheurs, partagé des moments difficiles, tu savais tout de moi, je ne pouvais plus me passer de toi, ma compagne de chaque instant.

 

 

 

 

 

 

 Et puis, les conflits sont venus, certains ne te toléraient pas, d’autres disaient du mal de toi, te fréquenter n’était pas toujours bien vu.

Un jour, j’en ai eu assez et j’ai rompu du jour au lendemain, j’ai tenu quelques mois sans toi. Et puis ta meilleure amie, la faucheuse, est venue chercher mon père, ma mère ne lui suffisait pas, ma nounou non plus, la  moisson s’annonçait abondante pour elle … j’ai craqué. Toi seule pouvais me comprendre et me réconforter. Bien sûr, l’amour n’était plus le même, lassitude, tourment, dégoût parfois, mais tu t’accrochais, tenace « la garce ».

 J’ai cherché de l’aide partout, en douce dans ton dos, acuponcteur, hypnotiseur, médecin, il ne se passait pas une année sans tenter la rupture. Un jour, j’ai bien cru m’être débarrassée de toi définitivement .Grâce à l’homme de ma vie, son soutien, sa compréhension je t’ai quittée pendant deux ans.

 

 

 

 

 Deux ans sans toi le bonheur, la liberté, tu étais devenue transparente pour moi, ni ton parfum, ni ta vue ne me donnait de regret. Je te voyais flirter avec les autres, mais je n’étais pas jalouse, ton charme n’opérait plus … Et puis, un coup de fil, la fin d’une tranche de vie, la fin d’un amour, celui-là définitif…et toi près de moi, toujours là, pas rancunière « la garce » !

  Une étreinte, une seule, et je suis revenue vers toi. Le mois prochain cela fera deux ans, j’ai cru que mon bonheur n’était possible qu’avec toi.

 

 

 

 Ce matin, sortant du cabinet de « La Belle » doctoresse  pour un problème de dos, j’aurai pu tourner à droite pour aller te supplier de ne pas m’abandonner au café du village ou tourner à gauche et rentrer chez moi la trouille au ventre de ne pas avoir assez de « toi » jusqu’à demain, mais j’ai choisit de marcher droit devant et de traverser la rue.

 La grille fraîchement peinte était ouverte et j’ai été accueillie par une charmante femme, une infirmière. C’en était fini de toi. Sans me culpabiliser elle a su m’écouter me conseiller et m’assurer de son soutien, aujourd’hui, demain, dans un mois, dans un an. Je suis honnête avec toi, je ne ferai rien dans ton dos, comme une hypocrite.

Tu ris, je sais, tu n’y crois pas ! Tu penses que je te reviendrai comme d’habitude .Mais je suis lasse de toi, tu m’as trompée, tu t’es servie de moi. je ne te déteste pas, je ne t’en veux même pas. Ce n’est pas de ta faute, on t’a faite comme ça ! Je te plains , tu ne demandes qu’à être aimée mais ton amour est mortel.

Tu vois  je ne t’aime plus et sans moi tu n’es plus rien !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Tabacco

Commenter cet article

Jo le taxi 27/05/2007 00:20

c'est ainsi que tout a commencer !!!!  finalement la rupture est la fin d'une histoire mais c 'est aussi le debut d'une autre !!

Tine 27/05/2007 23:19

ohhhh philosophe Jo lol

christophe 11/01/2007 10:26

Bonjour jolie Tine. Je me proméne sur ton blog, il est vraimment trés beau.Un gros bisous bisous.

houpstwo 26/09/2006 12:44

félicitations pour ce beau texte
les mots sont si justes
ça a des accents de vérité

Tine 26/09/2006 14:36

Merci c'est gentil, c'est juste que c'est la vérité je pense lol à bientôt

Mei 17/05/2006 20:02

En effet c'est pas très joyeux : mais tellement bien écrit et véridique ! Je suis tellement contente que tu arrêtes enfin ; on est fiers de toi !!! :) Ha et puis les photos de "fofolle" sont sympas aussi ^^Continue comme ça !!!! xD

Tine 18/05/2006 00:48

Merci, ma Chérie, ça me touche beaucoup ! Pas d'inquiétude, tu me connais, je ne vais rester sérieuse longtemps... Toujours folle dingue la Mum ! Bon , comme vous êtes fièrs de moi je gonfle ce qui me sert de poitrine...hum! xoxo